Julia DECK — Sigma (Minuit)

 

Julia DECK — Sigma (Minuit)
Lien site éditeur : http://www.leseditionsdeminuit.fr/livre-Sigma-3235-1-1-0-1.html

Un extrait :

Béatrice Bobillard pour Sigma, Genève, le 8 avril, 19:50

Alexis Zante est l’un des trente-cinq vice-présidents de la banque Berghof. Pour accéder au poste suprême, il lui faudrait en théorie éliminer son président et ses trente-quatre homologues. Mais à l’instar de la finance, ce raisonnement relève de la pure spéculation, grâce à l’étanchéité absolue entre l’univers des objets et le système abstrait qui le gouverne.

–Un homme, m’explique-t-il en joignant le bout de ses doigts, récolte une tonne de blé. Six mois plus tôt, cette tonne a été achetée par un autre, qui l’aura revendue avant même que la plante soit sortie de terre. Entre temps, d’autres auront parié sur l’évolution de son cours, pris des assurances sur la fluctuation du marché, et ses assurances elle-même auront été groupées en paquet par les fonds d’avertissement. Quand les courtiers auront fourgué ces paquets à leurs clients, nul n’aura la moindre idée de ce qu’il achète, si la tonne a été effectivement livrée et si le pain a été mangé. Ainsi par une longue chaîne de décorrélation, les choses se transmuent en concepts et les banquiers s’immunisent contre le doute, conclut Zante en se renfonçant dans son vaste fauteuil inclinable.

Je me tiens très droite sur la chaises visiteurs, un grand bureau en chaîne matérialisant la frontière entre nous.

–C’est curieux, reprend-il après m’avoir dévisagée un instant, j’ai l’impression de vous avoir déjà vue quelque part.

–Je ne crois pas. Mais où donc ?

–Je ne sais plus. Passons, et parlons de vous.

–Béatrice Bobillard, cinquante-deux ans. Je maîtrise l’allemand, l’anglais, et bénéficie de dix-huit années d’expérience dans le secteur bancaire. Vous pouvez téléphoner à mes précédents employeurs, tous m’ont donné des références.

–Je demanderai à ma secrétaire de passer quelques coups quelques coups de fil : Ah non, puisqu’elle est partie. Puisque je cherche à la remplacer. Je ne savais déjà pas où j’en étais quand elle travaillait ici, alors depuis. Pensez-vous pouvoir faire quelque chose pour moi, Mme Bobillard ?

–Je connais les responsabilités de votre fonction. La pression est considérable – le stress des marchés, l’obligation de résultats. Tout l’édifice repose sur vos épaules. Mais je vous aiderai à faire face.

–Je me moque de l’édifice. La banque a été fondée en 1854 sur des bases viciées, elle tiendra bien jusqu’à ma retraite. Non, ce qui me préoccupe est de nature. De nature. Je dirais. Plus existentielle. Vous voyez ce que je veux dire ?

–Absolument. Vous traversez une phase d’incertitude, sans qu’on sache bien la part du personnel et du professionnel. Il suffit de vous faire aider. Reposez-vous sur une personne compétente, et le goût de la banque vous reviendra illico.

–Et qui me dit que vous êtes cette personne ?

–Je crois en un et un qui font deux. Laissez les questions sans réponse aux oisifs pour monter à bord du train de la vie.

–Madame Bobillard, vous êtes poète et vous l’ignorez. C’est exactement ce qu’il me faut. Bon, comme on vous l’a expliqué, j’ai besoin d’une assistante pour le secrétariat courant – téléphone, paperasse – mais surtout pour synthétiser les notes des analystes financiers. Je ne supporte pas le style de ces gens-là, on dirait qu’ils n’ont jamais lu un livre. Il faudra donc me résumer les données stratégiques en aussi peu de mots que possible, ou cela m’encombre l’esprit et je n’arrive pas à prendre de décision. C’est mon problème en ce moment, la décision. Évidemment, vous n’êtes plus toute jeune, certaines méthodes récentes vous auront peut-être échappé. Mais je m’en remets à votre expérience. D’autres questions ? Parfait. À lundi, Madame Bobillard.

Julia Deck, Sigma, éditions de minuit, août 2017 (pages 28-30)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s