MADAME NIELSEN — L’été infini (Notabilia)

 

MADAME NIELSEN — L’été infini (Notabilia)
Traduit du danois par Jean-Baptiste Coursaud
Lien site éditeur :http://www.leseditionsnoirsurblanc.fr/l-ete-infini-madame-nielsen-9782882504715

Un extrait :

« Et si l’histoire porte jusqu’à nouvel ordre les accents d’un rêve, une fiction colorée du genre des historiettes dans lesquelles on se donne – à l’occasion de vacances ou d’un long voyage en avion –l’autorisation de s’appesantir comme si elles étaient un plaisir criminel, une praline dans laquelle s’évaporer un bref instant, cela s’explique par le fait que la vie est un rêve, un rêve dont on ne se réveille jamais mais qui un beau jour s’avère brusquement évanoui depuis des lustres ; et pourtant vous êtes toujours ici et pouvez utiliser « le restant de vos jours » à oublier et « vous secouer et songer à avancer » ou à l’inverse, comme moi, renoncer à ce qui est et plutôt tenter de retrouver ce qui est perdu, même la chose la plus minuscule qui n’a sans doute jamais existé dans la réalité mais appartient malgré tout à cette histoire, de l’invoquer et de la raconter pour que cela ne disparaisse pas mais au contraire devienne enfin réel et d’une certaine manière plus réel encore que toute autre chose. »

Madame Nielsen, L’été infini, éditions Notabilia, août 2017 (page 18)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s